Les phrases d’accroche qui font la différence sur un CV

Les répétitions et les similitudes présentes sur la plupart des CV sont des critères désavantageux pour un candidat. En effet, il est important pour ce dernier de trouver des accroches originales et percutantes. Ce afin de captiver l’attention du recruteur. Alors, voyons dans cet article, quelques phrases d’accroche qui font la différence sur un CV.

L’accroche sous-titre

Ce type d’accroche est incontestablement le plus utilisé. En réalité, ne pensez pas qu’elle est inefficace, car elle vient compléter directement le titre de votre CV de façon brève et précise. Ainsi, opter pour cette accroche signifie que vous décidez de vous concentrer sur un aspect en particulier de votre profil, souvent le plus important.

A lire également : Conan O'Brien (biographie) Animateur de télévision américain, comédien, écrivain, podcasteur et producteur

Exemple

« Responsable Marketing expérimenté (e) : 08 ans d’expérience dans l’industrie pharmaceutique. Dont 5 ans au poste de chef(fe) de produit soins cutanés;  et 3 ans au poste de responsable marketing de l’axe dermatologie. »

A lire aussi : Islam : pourquoi les heures de prière changent-elles ?

Dans l’exemple, le candidat met l’accent sur son expertise (pharmacie, soins cutanés et dermatologie). Aussi sur l’aspect évolutif (chef de produit puis responsable marketing) de son poste.

L’accroche basée sur des mots-clés

Ce type d’accroche se retrouve sous la forme d’un encadré, juste en dessous du titre du CV.  En réalité, ici, l’accroche est présentée comme une succession de mots-clés et non comme une phrase. Ces mots sont alors censés parler au recruteur, et sont choisis avec soin pour être en phase avec les exigences de son secteur. De plus, le privilège est donné aux adjectifs sans rester évasif ni trop en énumérer. Cinq ou six maximum pour ne pas ennuyer le lecteur. Il faudra ajouter des puces pour aérer le contenu.

Exemple : « Mes qualités : organisé (e), proactif (ve), déterminé (e), flexible et toujours souriant (e). »

Ce type d’accroche est idéal aux profils qui préfèrent mettre l’accent sur leur personnalité plutôt que leur expérience professionnelle.

L’accroche qui résume la carrière

Pour cette accroche présentée sous forme de paragraphe, l’idée pour le candidat est de faire un résumé de son profil et de son expérience en reprenant les grandes lignes du CV. C’est un excellent choix pour ceux qui veulent justifier une reconversion surprenante ou inattendue. De cette façon, l’employeur dispose dès le départ les informations nécessaires pour mieux cerner le profil du candidat.

Exemple : « J’ai passé les trois dernières années à accompagner de nombreux clients à développer leurs catalogues de produits et à développer une stratégie internationale, tant en B2B qu’en B2C. Ce qui m’a doté d’une capacité d’adaptation à chaque demande pour proposer une offre entièrement personnalisée. À présent, je désire élargir mes horizons et intégrer ma passion pour la mode au service d’un acteur majeur du prêt-à-porter luxe et haut de gamme. »

L’accroche mixte

Ce type d’accroche est une version combinée des différentes accroches précédentes. Elle est recommandée aux candidats qui maîtrisent l’organisation de leur pensée sans dispersion. Aussi pour ceux qui veulent insister sur des aspects différents de leur parcours sans établir de préférence.

Exemple : « Commercial (e), Dynamique, Ouvert (e) d’esprit, Organisé (e), Bilingue français/allemand. »

Domaine de compétences

« Maîtrise des différentes techniques de vente (plus de 4 ans d’expérience en vente) et de la gestion de conflits,  Aptitude à travailler en totale autonomie, Dynamique avec une grande capacité d’adaptation, Capacité à organiser des séminaires, des événements et des réunions en interne et en externe, Double culture franco-allemande (mère de Paris, père de Berlin, vécu 10 ans en Allemagne). »