Comment faire lever du persil rapidement ?

Assez consommé, le persil s’apparente à une plante aromatique très réputée. En revanche, les jardiniers débutants éprouvent des difficultés à faire pousser correctement cette plante. Alors, comment devez-vous y parvenir ? Au travers de cet article, retrouvez les éléments de réponse !

Faire lever du persil : quelle sont les démarches à suivre ?

En premier lieu, vous définissez un espace de terre ensoleillé, humifère puis bien drainé. Celui-ci devra être parfaitement amendé avec du compost décomposé. Par ailleurs, il faut savoir que le persil correspond plus à un sol léger. En raison de la racine pivot du persil, il vous incombe de prévoir un pot assez profond, 30 cm de hauteur en moyenne.

Lire également : Les meilleurs calendriers de l'avent whisky à déguster en 2020

Pour accroître la poussée du persil (cette levée pourrait prendre 3 semaines), vous trempez régulièrement les graines dans un verre qui porte une eau tiède. Dans le but de favoriser la manipulation au moment du semis, nettoyez-les avant de passer à la mise en terre.

Après avoir tracé votre sillon peu visible, veillez à déposer les graines tous les trois centimètres environ. Au maximum, vous devez le recouvrir de 1 centimètre avec de la terre fine. Les graines du persil étant minuscules, n’oubliez surtout pas que vous ne devez pas les enfoncer trop profondément. Le cas échéant, vous risquez de les perdre définitivement.

A lire également : Webmail AC Versailles : se connecter à son compte

Pour éviter que la terre soit charriée, vous devez procéder à votre arrosage avec une légère bruine. De ce fait, les graines remonteront à la surface. Gardez en tête que les rangs doivent être espacés de 25 cm chacun. Vous éclaircirez les plants ayant 3 à 4 feuilles. En ne conservant qu’un pied tous les 10 centimètres, vous pouvez les éclaircir.

Avec quelques pieds en jardinière, vous maintenez 20 centimètres entre eux. Ceci leur permettra de trouver assez de nourritures.

Faire lever du persil : quand est-ce que vous devez effectuer cela ?

En général, il convient de retenir que le persil constitue une plante bisannuelle qui se plante entre mars et août. Au cas où vous le mettrez sous serre, vous devez le repiquer. Par la suite, vous le récoltez rapidement. En réalité, vous devez prévoir trois mois entre le semis et sa préparation pour la cuisine.

Dans le mois prochain (avril), vous avez la possibilité de le semer en place directement. Retenez bien que le semis de la période chaude vous permettra de vous procurer du persil pendant la saison hivernale. Notez bien que quand le persil est protégé contre le gel en hiver, celui-ci pourra durer deux ans.

Dans ce cas de figure, vous récupérerez les graines sur les tiges florales qui vont s’élever. Ceci représente un gage de révolter des graines bien fraîches. Parce que les capacités germinatives du persil se réduisent rapidement. Arrivée à la phase de maturité, vous pouvez encore garder un ou deux pieds. Ainsi, votre persil se ressèmera sur place.

D’ailleurs, pour optimiser vos chances pour avoir du persil luxuriant, vous devez arroser au quotidien votre plante. Et ce, sans pour autant laisser la terre se dessécher. Dans ces conditions, votre persil ne montera pas en graines. Mis à part ceci, il y a encore une possibilité qui s’offre à vous pour augmenter vos chances de recueillir du persil merveilleux. Cette dernière consiste à semer les plantes au cours des « jours feuilles » du calendrier lunaire.