Quel nom prendre après le mariage ?

Lorsque deux personnes se marient, il n’y a pas que la femme qui peut prendre le nom de son homme. En effet, l’inverse est bien possible tout comme la fusion des deux patronymes. C’est une option rendue possible grâce à l’entrée en vigueur de la loi sur le Mariage pour tous. Si vous vous demandez quel nom prendre après le mariage, voici ce que vous devez savoir.

Nom après le mariage : ce que dit la loi

Avant la loi du « Mariage pour tous », la femme était obligée de prendre le nom de famille de son époux. On entend par nom de famille, l’appellation patronymique du conjoint (celui qu’il tient de ses parents). Il peut s’agir du nom de famille de la mère ou du père selon les cas.

A découvrir également : Quelle peinture choisir pour loisirs créatifs ?

Grâce à la loi « Mariage pour tous », les modalités ont changé. La femme a désormais la possibilité de garder son nom de jeune fille. Dans une autre mesure, elle peut également prendre celui de son époux. Pour finir, la mariée peut décider de se faire appeler par un nom d’usage.

On comprend par appellation d’usage, le nom de famille de la personne avec qui l’on est marié. Dès lors, la mariée a désormais 3 possibilités à savoir :

A découvrir également : Pourquoi faire du coloriage ?

  • garder son nom de jeune fille ;
  • prendre celui de son mari ;
  • utiliser un nom d’usage (composé ou non).

Si les hommes gardaient habituellement leur nom d’usage, il leur serait désormais permis de prendre le nom de famille de leur femme.

La spécificité dans le cadre de cette loi réside dans le fait que l’un ou l’autre des conjoints peut utiliser un nom d’usage composé. Celui-ci comporte son propre nom et celui de son conjoint. Mais dans ce cas, ce nouveau nom ne peut être séparé par des tirets ni être collé.

Qu’en est-il des enfants ?

Après votre mariage, votre enfant prendra systématiquement le nom de son père. Cela est valable si vous n’avez pas changé de nom. Comme vous pouvez vous en douter, il ne s’agit pas de la seule possibilité.

Comme notifié plus haut, les conjoints peuvent garder leurs noms ou les changer. Cela élargit les champs pour vos enfants. C’est vous qui décidez à leur naissance. Cependant, ils peuvent garder le nom de leur mère ou celui de leur père.

Si vous avez fusionné vos noms après votre mariage, ils peuvent également le porter. Dans ce cas précis, le nom composé ne doit aucunement être séparé par un tiret : un simple espace suffit. Une autre condition à respecter réside dans le fait que les noms doivent être inscrits sur les documents officiels dans l’ordre choisi antérieurement par les parents.